Menu

Eleveurs cheval ardennais

Sites cheval ardennais

Images chevaux

Conseils pratiques

acheter un cheval

affronter l'hiver

alimentation du cheval

besoins en eau du cheval

comment dresser un cheval

entretien du cheval

les blessures

les coliques

naissance du poulain

odorat et goût chez le cheval

Races de chevaux

Annuaire chevaux

Annonces chevaux

Boutique équestre

bannière siteducheval.com


Cheval ardennais

ardennais

L' ardennais est une très ancienne race rustique de cheval de trait de taille moyenne, à la robe généralement baie ou rouanne. Il est historiquement élevé dans la région des Ardennes qui lui a donné son nom, et par extension dans tout le quart nord-est de la France, mais aussi en Belgique et au Luxembourg.

Histoire du cheval ardennais :

Connu et mentionné depuis l'Antiquité romaine où il sert à la remonte des armées, l'ardennais devient jusqu'au début du xix ème siècle l'une des meilleurs races de chevaux de selle et de trait léger pour la traction du matériel d'artillerie militaire.

Sous l'empire napoléonien, ils sont réputés pour avoir survécu à la campagne de Russie, où 13 000 chevaux trouvèrent la mort.

De nombreux croisements et une sélection rigoureuse des éleveurs orientée vers les travaux agricoles dès le milieu du xix ème siècle en font peu à peu le cheval de trait lourd et puissant connu de nos jours. Destiné à la traction du matériel agricole, l'ardennais est aussi un grand améliorateur de races, ce qui lui vaut de donner naissance à l'ardennais suédois et à de nombreuses autres races de trait comme l'Auxois et le trait du Nord.

À l'instar de toutes les races de chevaux de trait, la fin de la traction hippomobile et l'utilisation du tracteur entrainent le déclin de son élevage et une réduction drastique de ses effectifs.

Cantonné au rôle presque unique d'animal de boucherie durant deux décennies, l'ardennais bénéficie au début du xxi ème siècle d'un nouvel engouement dû au côté écologique de son utilisation pour l'entretien des espaces verts, le débardage en forêt et les loisirs en général, mais aussi à son habileté sur toutes sortes de terrains.

En France en 2009, il est devenu la quatrième race de cheval de trait la plus représentée en matière d'effectifs. Les éleveurs belges ont développé par croisements une nouvelle lignée destinée à l'attelage de compétition : l'Aratel.

Caractéristiques du cheval ardennais :

L'ardennais est décrit comme l'un des meilleurs chevaux lourds du monde. Son standard est défini par les sociétés de stud-book belges, français et luxembourgeois, chacun ayant le sien propre.

Ces standards sont très proches les uns des autres et s'accordent pour définir le cheval idéal comme compact, trapu et près de terre, de type bréviligne, mais néanmoins distingué et harmonieux

Taille : entre 1,52 et 1,65m.

Robes : les robes les plus courantes chez l'ardennais sont le bai et le rouan, souvent pangaré, c’est à dire avec le bout du nez, le contour des yeux, l'intérieur des jambes et le ventre d'une teinte plus claire ou légèrement gris. L'alezan, le gris fer, l'aubère et l'isabelle sont éventuellement admis. Le bai brun très foncé serait toléré, mais toutes les autres robes sont exclues.

Caractère du cheval ardennais :

les chevaux ardennais possèdent le plus souvent un caractère très doux, et peuvent être menés sans problème par un enfant. Coopératifs et rustiques mais néanmoins énergiques, ils sont dociles. Ils doivent posséder des allures correctes, actives et assez détendues.

Aspect du cheval ardennais :

Sa tête est expressive, parfois un peu longue, au profil concave ou rectiligne, avec des orbites légèrement saillantes, un front déprimé ou plat, un œil gros et expressif, des oreilles de petite taille pointées en avant, des naseaux larges et bien ouverts.

L'encolure est moyennement longue mais bien greffée, généralement rouée, et avec une crinière bien fournie. La poitrine est profonde et ample, le poitrail profond, les épaules très robustes, le dos plutôt court, le corps moyennement gros. Ses membres courts lui donnent un aspect ramassé.

Le rein est fortement musclé, la croupe généralement double, avec des hanches suffisamment larges, des fesses, des cuisses et des jambes très musclées. Les membres doivent être secs et sains, avec des tendons détachés, des articulations basses et larges, de bons pieds, larges et à la corne saine, et des aplombs corrects. Les membres malsains et déficients sont à proscrire. Les fanons sont bien fournis.

Retour menu races de chevaux

Retour menu principal - Back to home